Archives pour la catégorie Anh Dao Traxel

La fille de cœur – Anh Dao Traxel

anhdao.jpgLa fille de cœur  – Anh Dao Traxel

Ce témoignage d’Anh Dao Traxel, fille « adoptive » de Jacques et Bernadette Chirac, m’a énormément touchée. Née au Vietnam et faisant partie d’une famille nombreuse et bourgeoise, Anh Dao bénéficiait d’une existence aisée et confortable. La chute de Saïgon le 30 avril 1975 marqua la fin des jours heureux… Son quotidien allait être complètement bouleversé : la misère, la désolation et la peur installaient rapidement… Son dernier recours : fuir sa terre natale… Qui aurait pu deviner qu’un avenir exceptionnel attendait cette jeune Vietnamienne qui ne parlait pas un mot de Français : entrer dans la famille Chirac.

J’ai adoré ce récit « la fille de  cœur », je me suis laissée entraîner avec délectation et sans retenu dans l’histoire de Anh Dao, avec ses moments de bonheur mais aussi de malheur. J’ai dévoré chaque mot, chaque phrase… Je ne voulais pas en perdre une miette et ne désirais surtout pas que le livre se termine. Je me suis sentie proche de la narratrice, car elle est Vietnamienne comme moi et vivant en France comme moi. De plus, elle avait été une « boat people » comme je l’avais été des années auparavant : la terrifiante expédition en mer effectuée en 1979 et relatée dans ce livre m’a permise de comparer son expérience avec la mienne qui avait eu lieu deux années plus tard.

Ce témoignage m’a beaucoup émue. D’abord, j’ai éprouvé de la peine en découvrant qu’Anh Dao avait vécu une période fort pénible après la prise de Saïgon, c’était le désarroi total : elle voyait son père enfermé dans un centre de rééducation (comparable à un camp de concentration nazi), observait sa famille tomber dans le besoin extrême presque du jour au lendemain, perdait son grand frère, etc. Elle devait faire face à tous ces événements tragiques.

Ensuite, j’ai lu avec énormément d’intérêt la terrible traversée en mer de ces « boat people » jusqu’à leur arrivée sur l’île Poulo-Bidong (en Malaisie), île sur laquelle ils s’étaient échoués et où était installé un camp pour les réfugiés politiques. Les conditions de vie décrites étaient terribles : manque d’espace, manque d’hygiène, manque de nourriture, manque d’eau, et manque de solidarité… Anh Dao puisait son énergie dans l’espoir qu’un jour peut-être, elle verrait la Tour Eiffel et épouserait un beau Français. L’instinct de survie avait rendu Anh Dao très débrouillarde, dégourdie et courageuse.

Enfin, j’ai vraiment apprécié connaître le déroulement de sa vie en France. Quel incroyable destin pour cette jeune femme de partager le quotidien de Monsieur et Madame Chirac. Ces derniers, dotés d’une grande générosité, ainsi que leurs deux filles Laurence et Claude, l’ont accueillie les bras ouverts et lui ont témoignée de l’amour et de l’affection.

Aujourd’hui, Anh Dao est une femme heureuse dans sa vie privée et épanouie dans sa vie professionnelle, présidente de l’association Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire, dont l’action consiste entre autres de récompenser ceux (personnes physiques ou morales) « qui se dévouent à travers un comportement bénévole n et citoyen ».

Cet ouvrage biographique véhicule un message très positif : il ne faut jamais se montrer défaitiste et pessimiste, bien au contraire, il faut croire à la vie, croire à l’amour, croire à l’avenir, et croire à la France ! La France, une belle terre d’accueil. Je pense qu’aimer la France, c’est déjà aimé les Français, respecté la loi française, savoir s’intégrer dans la vie française, lire et écrire cette belle langue. Mais aussi essayer de vivre en harmonie avec les autres communautés habitant en France. 

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...