Archives pour la catégorie Katherine Pancol

Les yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

 crocodiles.jpg

 Les yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

 

Joséphine est la très attendrissante héroïne de ce roman de Katherine Pancol. Elle va découvrir les réelles difficultés de la vie suite à sa rupture avec son mari Antoine qui s’est sauvé avec sa maîtresse pour une nouvelle existence au Kenya. Joséphine se retrouve alors seule face à des factures à régler, des crédits à rembourser, l’éducation de ses filles à faire… Son maigre salaire ne suffit malheureusement pas à subvenir aux besoins de sa famille. En outre, elle endure la présence d’une mère méprisante, d’une sœur égoïste, d’une voisine envahissante… L’idée de surmonter seule ce quotidien la terrifie, elle est complètement dépassée par les événements, et puis Antoine lui manque terriblement.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman à la fois moderne et très réaliste, qui aborde de nombreux sujets de société et de mœurs, notamment sur les différentes classes sociales, les mères célibataires, l’éducation des enfants, les problèmes financiers, l’expulsion pour cause de loyers impayés, les rencontres sur internet, l’envie de devenir parents, ou encore les problèmes d’incompréhension, de lassitude, d’infidélité, voire de mépris au sein du couple.

J’ai bien apprécié l’évolution psychologique du personnage Joséphine qui, au début du roman, s’avérait être une personne fragile, naïve et complexée. Elle  se dévalorisait constamment et se laissait maltraiter par ses proches. Par la suite, elle va se métamorphoser en une femme plus affirmée et volontaire, ayant davantage confiance en elle. Elle va puiser dans ses tripes cette énergie et volonté nécessaires pour se battre grâce à l’amour qu’elle porte à ses enfants.

Kathrine Pancol nous peint un tableau fascinant des personnages, ils proviennent des milieux sociaux très divers, ce qui rend la lecture vraiment captivante. J’ai trouvé Mylène et Josiane très attachantes, ces maîtresses dans « Les yeux jaunes des crocodiles » se révèlent être des femmes de cœur et de courage. Et puis, il y a Shirley, l’amie de Joséphine, cette adorable mère célibataire qui dissimule bien des mystères. En revanche, vous découvrirez un personnage détestable et insupportable en la petite Hortense.

J’ai pris énormément de plaisir à lire cette saga familiale vraiment sensationnelle, c’est un récit contemporain très facile à lire, le roman jouit d’un style agréable et d’une écriture fluide. On se plonge sans conteste avec délectation dans l’œuvre.

 

NB : j’ai acheté « La Valse lente des tortues » de Katherine Pancol, la suite des « Yeux jaunes  des crocodiles, qui rejoint la longue liste des livres que je possède, mais que je n’ai pas encore trouver le temps de lire…

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...