Archives pour la catégorie Laure D.

Mes chères études – Laure D.

Mes chères études - Laure D. dans Laure D. cover2Mes chères études – Laure D.

Pour que ses parents, ses proches, ainsi que ses amis ne puissent jamais la reconnaître, Laura a décidé de signer son livre sous un pseudonyme. Laura nous raconte le cercle vicieux dans lequel elle est tombée par rapport à la prostitution. Elle n’a pas tout à fait 19 ans, elle est étudiante en première année de LEA et pour subvenir à ses besoins, il n’a pas eu d’autres choix que de se prostituer, car le travail qu’elle a à côté ne suffit malheureusement pas. C’est un témoignage déchirant et poignant.

Laura a de l’ambition, elle sait ce qu’elle veut et elle est très motivée pour étudier. C’est une battante et une travailleuse. Venant d’une famille modeste, elle n’a pas beaucoup d’argent. Ses parents gagnent tout juste suffisamment pour que la bourse étudiante lui soit refusée, mais leurs revenus sont insuffisants pour l’aider. Elle souhaite ardemment réussir son avenir, par conséquent, les études représentent son unique atout.

Elle emménage alors chez son petit-copain Manu dont elle est très amoureuse. Alors que Laura suit 20 heures de cours par semaine à l’université et enchaîne par ailleurs 15 heures de travail afin de pouvoir assumer ses différents frais, Manu, quant à lui, reçoit mensuellement un chèque de ses parents. Il passe ses soirées devant la télévision pendant que Laura doit réviser r durement malgré la fatigue. Bientôt un fossé se creuse entre eux et ils ressemblent davantage à deux colocataires qu’un couple. Eh oui, le frigo est désormais divisé en deux. Laura crève de faim, elle n’a plus rien à manger, n’a plus de sous, et décide un soir de répondre à des annonces sur internet.

C’est réellement à partir de maintenant que ses vrais galères commencent. La prostitution ne résout pas tout, les problèmes d’argent qu’elle rencontrait sont toujours présents, elle s’en sort temporairement, mais pas définitivement. L’argent manque toujours. Mais en plus de ces soucis, elle va devoir vivre avec l’idée qu’elle vend son corps, c’est affolant. Seulement il faut bien qu’elle mange, qu’elle paie ses factures. Dans le cas contraire, elle devrait renoncer à ses études dont elle y tient tant. Ce serait un échec pour elle.

Cela fait beaucoup de peine à lire l’histoire de Laura. On se fait de fausses idées concernant les étudiant(e)s, car on a souvent l’impression que c’est encore la belle vie, que c’est encore l’âge de l’insouciance, les copains, les sorties… Mais finalement, tous ne sont pas logés au même niveau. Les étudiant(e)s les plus exposés à la prostitution sont celles ou ceux qui ne reçoivent pas d’aide financière de leurs parents. Ils sont plus susceptibles à tomber dans cet enfer faute d’argent. La quasi majorité des étudiant(e)s qui monnayent leur corps sont des filles.

Ce livre m’a fait réaliser que j’ai quand même énormément de chance, car je n’ai jamais manqué de rien et mes parents auraient effectivement les moyens de payer mes études si j’avais voulu les pousser plus loin. Je n’aurais même pas eu besoin de trouver un travail à côté. Je ne me suis même jamais posée ce genre de question. J’ai été préservée de ce genre de soucis.

 

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...