Archives pour la catégorie Marc Levy

Dédicace de Marc Levy pour ma copine Vina

Dédicace de Marc Levy pour ma copine Vina

 

vinaetmarclevy.jpgC’est pas de la chance que j’ai eu ce jour là. C’est plutôt bcp d’inconscience et de patience (au moinds 2H de queue). Je ne savais pas qu’il avait autant de fidèles lectrices ; c’est en arrivant au Virgin des Champs Elysées avec ma collègue que nous avons réalisé que c’était de la folie. Nous sommes restées quand même et avons attendu…  

Il y avait vraiment des folles furieuses, je vous assure… il fallait voir toutes les minettes qui lui tournaient autour. Même des femmes plus âgées que je soupçonne mariées qui étaient en gros décolletés et qui profitaient abusivement de lui : « Marc svp une photo, Marc une bise, Marc des autographes pour moi, ma soeur, ma mère, ma copine d’enfance etc., etc. Il y en avait une, je vous assure, elle a sorti au moins 10 livres pour les faire autographier. C’est de l’abus !!!

Le pauvre, heureusement qu’il était gentil et qu’il s’était soumis sans trop protester.  En tout cas, Mesdames, c’est un homme charmant et très souriant malgré j’imagine la dure soirée qu’il a eu !!!

 

Vina, je me permets de diffuser l’email que tu m’as envoyé qui est très drôle emoticone (j’ai vraiment rigolé en le lisant, surtout par rapport aux fans de Marc Levy), et par ailleurs, grâce à toi, on sait maintenant que l’auteur est charmant et souriant, mais tu as dû oublier de préciser qu’il doit être aussi drôlement patient… emoticone

Ah, sinon, je suis allée sur le site officiel de Marc Levy et je lui ai laissé un message, lui indiquant que je vais mettre en ligne une photo de toi et lui sur mon blog perso (je lui ai communiqué le lien URL bien sûr), et si par malchance cela le dérangeait, j’enlèverai l’article.

http://www.marclevy.info/index.aspx

 

Sept jours pour une éternité – Marc Levy

7jourslevy.jpg  Sept jours pour une éternité – Marc Levy

Dieu et Satan ont conclu un marché fort insensé : ils doivent envoyer chacun de leur côté leur meilleur agent pour un ultime combat du bien contre le mal. Ce combat doit durer sept jours au bout duquel, soit Dieu, soit Satan, prendra le pouvoir absolu pour l’éternité. Ainsi s’achèvera, une fois pour toute, cet affrontement qui a déjà que trop duré.

La scène se déroule à San Francisco. Zofia, l’envoyée de Dieu (on nomme ce dernier « Monsieur » dans le roman), travaille comme agent de sécurité au Quai 80 du port marchand. Tel un vrai ange, elle incarne la bonté même, reste toujours à l’écoute des autres, et est sensible au malheur des gens qui l’entourent. Quant à la personne envoyée par le Diable (on l’appelle « Président »), il s’agit de Lucas, le démon par excellence, qui nous choque par sa malignité, sa cruauté cynique, ses pensées corrompues. Il n’était pas du tout prévu que ces deux-là se rencontrent. Dieu et Satan ont établi, chacun de leur côté, une stratégie méticuleuse et bien étudiée, seulement, la rencontre de Zofia et Lucas va complètement altérer leur plan…

Marc Levy signe de nouveau un ouvrage dans lequel on retrouve du surnaturel, un couple, des sentiments, de l’amour… Le sujet traité est élémentaire, il est simplement question de la lutte du bien contre le mal, mais en même temps, est original à cause du fait que l’ange et le démon se rencontrent sous forme humaine, respectivement une charmante jeune femme et un beau jeune homme. Que va-t-il se passer ? N’oublions pas que tout oppose ces deux personnages. Un proverbe dit : « qui se ressemble, s’assemble ». Or, tout oppose Zofia et Lucas, tant au niveau de leur personnalité que de leur ambition.

« Sept jours pour une éternité » est un roman très bien écrit, mais en ce qui concerne l’histoire en elle-même, j’ai trouvé qu’elle traîne un peu en longueur, elle a du mal à prendre de l’élan, et par conséquent, elle peut démotiver une lectrice comme moi qui aime  que les actions s’enchaînent, que le rythme soit plus rapide. Ceci dit, cela n’enlève en rien l’intérêt du livre en matière d’évènements ou d’intrigues. En tout cas, j’ai bien apprécié les dialogues entre Zofia et Lucas, ainsi que la relation subtile et pénétrante qui s’est installée entre ces deux héros.

J’ai quand même une préférence pour « La prochaine fois » et « Et si c’était vrai », mais cela reste une question de goût tout à fait personnel. J’ai apprécié le roman, mais je ne dirais pas que c’est le meilleur que j’ai pu lire jusqu’à présent.

 

Et si c’était vrai… – Marc Levy

couvetsictaitvrai.jpg

Et si c’était vrai… – Marc Levy

Le 1er roman que j’ai lu de Marc Levy il y a environ 2 ans s’intitule « La prochaine fois ». Récemment,  j’ai redécouvert cet auteur avec « Et si c’était vrai… ». Ce dernier a d’ailleurs été adapté au cinéma fin 2005 et j’étais allée le voir.

Lauren, interne en médecine, a eu un accident de la route, suite auquel elle se retrouve dans le coma pour une durée indéterminée.

Arthur, nouvel locataire de l’appartement dans lequel vivait Lauren, la découvre dissimuler dans le placard de sa salle de bain en train de fredonner une chanson. Surpris, il lui demande avec agacement ce qu’elle fait chez lui et qui elle est.

Lauren trouve fantastique qu’Arthur puisse la voir, l’entendre et même la toucher, car depuis son accident, elle n’a plus jamais parlé à qui que ce soit car elle demeure invisible aux yeux du monde des vivants. Elle lui explique qu’elle est un peu comme un fantôme sans vraiment l’être puisqu’elle n’est pas morte, que son corps repose actuellement à l’hôpital et qu’elle possède le pouvoir d’apparaître et disparaître à son aise. Histoire invraisemblable pour Arthur qui ne la croit pas une seule seconde et pense que Paul, son associé et ami, lui fait une blague… plutôt de mauvais goût. Lauren, quant à elle, têtue et obstinée, est bien décidée à prouver à Arthur qu’elle dit la vérité…

Vous n’imaginerez jamais ce que cet homme va commettre comme acte, insensé mais très noble, pour sauver son « sexy de fantôme » d’une mort certaine.

Vous rigolerez beaucoup en lisant les dialogues entre Arthur et son ami Paul, car ce dernier est persuadé que son associé « perd la boule » puisqu’il parle tout seul, même dans un restaurant il converse avec un être invisible devant les clients déconcertés. Paul croit qu’Arthur est surmené, il  lui suggère donc de consulter un psychologue et de prendre un peu de repos.

Même si cette histoire est relaxante et drôle, avec cette touche surnaturelle assez sympathique, j’ai une préférence pour « La prochaine fois ».

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...