Archives pour la catégorie Olivier Adam

Je vais bien, ne t’en fais pas – Olivier Adam

Je vais bien, ne t’en fais pas – Olivier Adam dans Olivier Adam cover2Je vais bien, ne t’en fais pas – Olivier Adam

Claire a 22 ans, habite seule à Paris et gagne sa vie en tant que caissière. Elle rend régulièrement visite à ses parents Irène et Paul qui habitent la banlieue. Elle aime ses parents, et inversement, mais ils ont du mal à communiquer, ils ne se parlent pas beaucoup lorsqu’ils se voient. Il y a comme un grand malaise entre eux.

Il y a deux ans, Claire a vécu une tragédie : son cher frère Loïc qu’elle affectionne tant, qu’elle admire tant, avec qui elle passait le plus clair de son temps, a quitté brutalement le domicile familiale alors qu’elle était en vacances chez ses grand-parents. A son retour il n’y avait plus de Loïc, c’était le vide total, elle avait envie de mourir tellement son frère lui manquait, elle n’avait plus goût à la vie. Elle a appris qu’une grave dispute a eu lieu entre son frère et leur père.

Deux longues années se sont écoulées et Loïc n’a toujours pas réapparu. Elle n’a aucune idée de ce qu’il est devenu, à part des cartes postales qu’elle reçoit de sa part qui proviennent des différents endroits qu’il a visités. Il ne laisse pas d’adresse, juste quelques mots pour rassurer Claire : « je vais bien, ne t’en fais pas ». Ces cartes aident beaucoup Claire moralement, car elles lui donne l’espoir de revoir un jour Loïc. D’ailleurs, elle va avoir une semaine de vacances et comme elle vient de recevoir une nouvelle carte postale de lui de Portbail, sans rien dire à ses parents, elle a décidé dès le lendemain de s’y rendre dans l’espérance d’apercevoir son frère, de le retrouver, car Portbail ne doit pas être une très grande commune. Et elle a bien fait, car c’est bien à cet endroit qu’elle va découvrir toute la vérité, toute la supercherie.

Olivier Adam est un auteur que je lis pour la 1ère fois. Il a un style différent de ce que je connais jusqu’à présent. Il a sa propre manière de raconter, sa propre façon de nous faire vivre les péripéties de Claire. On tombe parfois dans des descriptions un peu longues et donc lassantes, mais dans l’ensemble, on apprécie bien la lecture et on porte beaucoup d’intérêt à l’héroïne. On se demande par ailleurs ce qu’est devenu son frère. Claire est un personnage très attachant, elle est parfois forte, parfois fragile, parfois naïve et souvent triste. On a envie de la connaître, de la protéger surtout. On a envie qu’elle soit heureuse, car à l’heure actuelle, c’est loin d’être le cas.

C’est un roman dramatique, surtout la fin… L’auteur nous laisse un peu imaginer le dénouement, ou plutôt le suggère. Pour ma part, je préfère que l’histoire soit claire, que les choses soient dites, écrites. On reste un peu sur notre faim, mais on a envie de relire encore des romans d’Olivier Adam.

 

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...