Archives pour la catégorie Ryû Murakami

Miso Soup – Ryû Murakami

Miso Soup - Ryû Murakami dans Ryû Murakami Miso-Soup-Ry%C3%BB-MurakamiMiso Soup – Ryû Murakami

Le roman met en scène 2 protagonistes, un touriste américain nommé Franck et son guide japonais Kenji. L’histoire se déroule à Kabukichô, un quartier de plaisirs de Tokyo. Franck souhaite vivre de nouvelles sensations à l’approche du nouvel an. Si Kenji savait sur qui il allait tomber, il n’aurait sans doute pas accepté de travailler pour ce Franck, un vrai mythomane. En effet, Franck ment sans cesse, il se contredit tout le temps. Kenji quant à lui, réalise que Franck est peut-être l’auteur de l’assassinat de l’étudiante qu’on parle dans les journaux, car quelque chose ne va pas chez ce dernier. Franck est-il vraiment un tueur et non un simple touriste ? Cet Américain à l’allure passe-partout est-il vraiment dangereux ?

Cet ouvrage ne ressemble pas à ceux dont j’ai l’habitude de lire, car j’avoue que je ne lis pas non plus beaucoup de livres japonais, encore moins quand ceux-ci contient des passages crus qui peuvent mettre mal à l’aise. Mise à part cela, c’est un roman fort original, j’aime bien. Il y a une bonne intrigue, on a envie de poursuivre constamment la lecture et Ryû Murakami a réellement un esprit critique. L’esprit global de l’ouvrage est que l’auteur souhaite décrire une société japonaise qui décroît, une société pas du tout comme celle que nous connaissons tous, pas le « Tokyo » arborant ses hautes buildings et ses travailleurs en costumes-cravates, ou encore sa technologie avancée. Au contraire, Ryû Murakami nous peint une fresque plutôt morose, une sorte de déchéance du Japon, le « Kabukichô » où pullulent des établissements à caractère sexuel voire pornographie.

Sinon, on s’attache bien aux deux personnages, à Kenji bien entendu, car il est formidable. Malgré un travail certes pas très valorisant, voire douteux, il est au final très sérieux et professionnel. Ce n’est pas quelqu’un de pervers ou porté sur le sexe, il a sa copine qu’il aime et semble fidèle. Accompagner les touristes sexuels est juste un moyen pour lui de subvenir à ses besoins.

Quant à Franck, il est énigmatique, on se demande constamment qui est vraiment cet homme. On est souvent décontenancé par ses attitudes étranges, par ses histoires rocambolesques. Franck nous inspire différents sentiments : de la sympathie, de la pitié, de l’appréhension, de la peur… Une personne assez surprenante, tout comme le roman lui-même.

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...