Archives pour la catégorie Suzanne Collins

Hunger Games – Tome 3 – L’Embrasement – Suzanne Collins

Hunger Games - Tome 3 - L’Embrasement - Suzanne Collins dans Suzanne Collins coverHunger Games – Tome 3 – L’Embrasement – Suzanne Collins

Katniss est grièvement blessée, mais vivante, les rebelles du district 13 l’ont sauvée, elle et deux-trois autres participants de l’Expiation, dont Finnick, Johanna, Beete, etc. Malheureusement, Peeta est entre les mains du Capitole et Dieu sait que qu’ils lui font subir comme horreur ou tortures. Ainsi, le district 13 a survécu et existe toujours, bien dissimulé profondément sous terre. La présidente Coin dirige ce district avec beaucoup de sévérité et de discipline, et souhaite que Katniss endosse le rôle que tout Panem lui a donné, celui du « Geai moqueur », image même de la rébellion. Katniss accepte sous certaines conditions, comme épargner Peeta, ainsi que tous les autres vainqueurs des Hunger Games, et surtout qu’on lui laisse le soin de tuer Skow. Coin a besoin de l’aide de Katniss, par conséquent elle accède à sa demande, mais vraiment à contre-cœur.

Katniss va découvrir le quotidien rigide du district 13, l’emploi du temps de chaque habitant est programmé, et chacun doit le respecter : heure de réveil, de travail, d’exercices, de repas, etc. Elle a eu la joyeuse surprise de retrouver sa mère et sa sœur Prim, sauvées de justesse par Gale. Car à l’heure d’aujourd’hui, le district 12 n’existe plus. A part quelques rescapés, tout le monde est mort à cause du Capitole.

Quant à Peeta, lors de ses quelques apparitions à la télévision certainement très contrôlées par le Capitole, tente toujours de faire passer un message à Katniss. On constate qu’à chaque fois, son physique se dégrade. Katniss assure de moins en moins son rôle du Geai moqueur à cause de l’inquiétude grandissante pour Peeta qui la ronge, d’où la décision de Coin d’organiser une opération coup-de-poing pour sauver Peeta. Mais ce dernier a subi un grave lavage de cerveau, et ne voit finalement plus Katniss que comme une ennemie. L’amour qu’il ressentait pour elle s’est envolé. Il a même tenté de la tuer.

Les rebelles du district 13 préparent la prise du Capitole. Katniss se porte volontaire et s’entraîne durement pour être à la hauteur. Elle a pu faire partie de l’équipe d’élite, auprès de Gale, de Finnick et de Bogg (entre autres) pour infiltrer la résidence du Président Know. Plus ils se rapprochent de ce lieu, plus les pièges sont nombreux, presqu’encore pire que dans l’arène des Hunger Games.

On note beaucoup de suspenses dans ce dernier tome de la trilogie, tout comme les deux précédents d’ailleurs. On lit avec beaucoup de plaisir, mais on ressent également de la mélancolie, surtout au dénouement. L’histoire se termine bien quand même, mais on regrette les pertes de certains héros lors de l’opération pour renverser la dictature de Know. On s’est réellement attaché aux différents personnages.

 

 

Tome 2 : Hunger Games – L’Embrasement – Suzanne Collins

Tome 2 : Hunger Games - L’Embrasement - Suzanne Collins dans Suzanne Collins cover2Tome 2 : Hunger Games – L’Embrasement – Suzanne Collins

Depuis la fin des derniers « Hunger Games », on attribue à Katniss et à Peeta une maison des vainqueurs. Katniss a fait venir sa mère et sa sœur Prim pour vivre auprès d’elle. Elle ne voit que très rarement Peeta ; pourtant, ils sont voisins. Elle attend impatiemment les dimanches pour partir chasser avec son ami Gale, qui désormais, travaille dans les mines la semaine. Le Président Snow garde vraiment rancœur envers elle pour la fameuse histoire des baies mortelles qu’il considère comme un acte de rébellion, surtout que les rebelles des districts interprètent son attitude comme un encouragement au soulèvement. Il profère donc des menaces à l’encontre de Katniss.

La vie de dégrade sévèrement dans le 12ème district avec l’arrivé d’un nouveau chef Pacificateur qui se montre violent et brutal. Les barbelés qui entourent le district sont de nouveau sous tension et il est quasiment impossible de s’en échapper.

L’heure de la 75ème édition des « Hunger Games » approche et cette année est celle de « l’Expiation » (cela se produit tous les 25 ans). D’ailleurs, Haymitch était le gagnant lors de la dernière Expiation il y a 25 ans. Le Capitole a décidé que pour cette « Expiation », les anciens vainqueurs des 12 districts de Panem vont être tirés au sort (toujours un garçon et une fille par district). Etant donné que Katniss est la seule fille gagnante de son district, elle va devoir retourner dans l’arène. Peeta s’est porté volontaire à la place d’Haymitch pour être avec celle qu’il aime et surtout pour la protéger. Il est prêt à se sacrifier pour garder Katniss en vie. Contrairement à l’année passée, nos deux héros vont s’entraîner comme des carrières, afin d’être prêts physiquement dans 6 mois pour le début des Jeux. Gale leur apprend à tendre des pièges. Cette fois-ci, ils vont être confrontés à des anciens gagnants, par conséquent des adversaires qui ont déjà tué. Stratégiquement, ils vont faire équipe avec d’autres tributs comme Finnick, Johanna, Beetee, Wiress, Mags, pour être plus fort.

Il y a des rebondissements dans « l’Embrasement ». Je ne voyais pas au départ comment Suzanne Collins pourrait de nouveau introduire Katniss dans l’arène. On s’attache de plus en plus à Peeta (mon personnage préféré), il est gentil, sincère, authentique, il inspire énormément de sympathie. J’ai bien apprécié Finnick également, on découvre au fur et à mesure qu’il n’est pas que beau physiquement, mais aussi intérieurement. Katniss, toujours fidèle à elle-même, avec son caractère difficile mais courageuse. On se pose également la question concernant les sentiments que Katniss pourrait porter à Gale ou à Peeta.

Plus qu’une histoire d’aventure et d’action, « Hunger Games » aborde également la politique sous une nouvelle forme. Comme il se passe aussi dans la vraie vie, un régime trop totalitaire entraîne obligatoirement des mécontentements, et des groupes de rebelles de forment pour le renverser.

Ce 2ème tome se lit aussi bien que le premier. On y prend beaucoup de plaisir. Les actions se déroulent vite, on n’a pas le temps de s’ennuyer. J’appréhendais des scènes trop sanglantes, mais au final, il y a suffisamment de retenue dans les descriptions pour qu’on n’ait pas à grimacer à chaque tuerie ;-)

 

Commentaire Hunger Games – Suzanne Collins

Commentaire Hunger Games - Suzanne Collins dans Suzanne Collins cover1Commentaire Hunger Games – Suzanne Collins

L’Amérique du Nord n’existe plus dans le récit de Suzanne Collins, elle est désormais devenue « Panem » (une nouvelle nation). Constituée d’une capitale « Capitole » et de 12 districts, ces derniers paie aujourd’hui le prix fort de la rébellion du district 13 (anéanti depuis) en se voyant imposés Hunger Games tous les ans, et ce depuis 74 longues années. Il s’agit d’un jeu sadique et violent imaginé par Capitole pour prendre le pouvoir absolu sur les 12 districts, et qu’ils soient à sa totale merci. C’est une façon pour Capitole de démotiver à tout jamais les derniers rebelles. La règle : 2 enfants entre 12 et 18 ans (une fille et un garçon) sont tirés au sort dans chaque district pour ce « Jeu de la Faim ». 24 « tributs » (c’est ainsi qu’on les appelle) sont alors balancés dans l’arène pour un affrontement mortel dont il n’en sortira qu’un seul et unique vainqueur. Ces enfants vont devoir s’entretuer. Capitole prend ainsi annuellement 23 vies dans le cadre d’un jeu télévisé dont toute la population est obligé de regarder. L’arène est en fait un écosystème avec des caméras dissimulées partout afin que les images puissent être diffusées dans les foyers. Le district gagnant reçoit davantage de nourritures durant cette année.

Katniss Everdeen et Peeta Mellark représentent le district 12. Katniss s’est portée volontaire pour remplacer sa petite sœur Prim (12 ans) tirée au sort. Elle sait parfaitement que Prim ne survivrait pas. Ainsi commence une aventure périlleuse et risquée pour les deux jeunes gens. Une amitié naîtra entre eux, seulement, il n’y aura qu’un seul survivant. Katniss est une chasseuse née et elle manie l’arc à la perfection. En effet, elle passait son temps en forêt avec son ami Gale pour chasser le gibier afin de nourrir la famille. De plus, elle sait très bien grimper aux arbres, sans compter qu’elle est très débrouillarde. Ce seront sans conteste ses plus grands atouts pour sa survie lors des Jeux. Quant à Peeta, son talent est le camouflage et peut-être aussi le corps-à-corps.

Je ne lis jamais des romans fantastiques et là, j’adore « Hunger games ». Je n’étais pas certaine d’aimer ce genre de littérature, et au final, je ne peux plus quitter le livre tellement l’histoire est passionnante. Les personnages imaginés par Suzanne Collins sont vraiment très attachants. Katniss a un caractère fort qui la rend attrayante et intéressante. On aime Peeta pour sa loyauté et sa gentillesse. On finit par bien apprécier Haymitch, mentor alcoolique de Katniss et de Peeta durant les jeux ; il était le gagnant de la 50ème édition d’Hunger Games. On est touché par la pauvreté et la famine qui touche la population.

Le récit est à la 1ère personne, la narratrice est Katniss elle-même. Le roman se lit facilement et l’intrigue est très bien pensé. A peine ai-je terminé ce premier tome que j’entame le deuxième : « l’Embrasement ».

hunger-games dans Suzanne Collins

 

 

 

 

 

 

 

archirando en Ariège ! |
le blog pour les paysans |
Anim'METZERVISSE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourmenteur
| elodee
| Nos petits compagnons aux l...